Amélioration de l’habitat

 

OPAH : Le programme d’amélioration de l’habitat s’étend aux travaux d’adaptation du handicap et à la perte d’autonomie

 Initialement prévu en faveur des bailleurs propriétaires et occupants pour réaliser des travaux d’économies d’énergie, l’OPAH a étendu ses domaines d’interventions. Depuis  le début de l’année 2022, le programme d’amélioration de l’habitat est aussi utilisé pour l’adaptation du handicap et la perte d’autonomie.

 Qu’est-ce que l’OPAH ?

 L’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) est un programme d’aides publiques pour améliorer les logements des Vals de Saintonge. Cette convention entre Vals de Saintonge Communauté, l’Agence nationale de l’habitat (Anah), l’État et la plus grande ville du territoire doit répondre à plusieurs objectifs, d’ici à 2024.

L’enjeu principal est de lutter contre la précarité énergétique et l’habitat dégradé, mais aussi d’assurer une meilleure mixité sociale et générationnelle et améliorer le cadre de vie des habitants du territoire.  

 L’Anah est un partenaire essentiel pour la collectivité. Très investie dans ce programme, l’agence nationale de l’habitat a alloué près de 2 millions d’euros de subvention.

 Le programme étendu

 Après avoir fait le bilan de l’année 2021, les priorités de l’OPAH ont été repensées et étendues. Vals de Saintonge Communauté, en accord avec les différents protagonistes de la convention, a décidé, d’intégrer les travaux d’adaptation du handicap et la perte d’autonomie.

À l’horizon 2024, la convention s’est fixée pour objectif de soutenir 37 logements de bailleurs propriétaires et occupants (222 sur la période 2019/2024). 20 d’entre eux concerneront la lutte contre la précarité énergétique et 10 pour des travaux d’adaptation au handicap ou de perte d’autonomie.

Une aide précieuse  

Par le biais de ce programme, l’Anah aide les personnes désireuses de faire des travaux d’adaptation de logement en prenant en charge 35 à 50 % du montant total.

« Depuis sa retraite, mon mari se déplace de plus en plus difficilement », déplorait Michèle, il y a encore quelques mois. « Nous avons dû faire des travaux d’aménagement pour mieux circuler chez nous », précise-t-elle. Le couple était éligible au programme OPAH, le coût total des travaux s’élevant à 17 000 euros, l’Anah a soutenu Michèle et son mari à hauteur de 8 500 euros. « Désormais, notre intérieur est beaucoup mieux adapté à notre âge ! », s’est réjouie la septuagénaire.

Infos pratiques

Permanences sur rendez-vous, le 1er mercredi du mois

à Saint-Jean d’Angély et Matha

Contact : SoliHA au 05 46 07 49 99